Dans le supplément « immo » du journal Le Soir du 1er avril 2021, je lis que le château et la ferme de Béemont à Ouffet sont à vendre. Je n’y ai jamais mis les pieds, mais pourtant, cela me dit quelque chose. Je crois que c’est tout près de Seny, le village natal de mon père.

La géographie me le confirme : Béemont est beaucoup plus proche du village de Seny que de la bourgade d’Ouffet. Mais, au plan administratif, Béemont était autrefois sur la commune de Warzée, aujourd’hui fusionnée avec Ouffet.

Mais pourquoi mon attention a-t-elle été inconsciemment attirée sur et article ?

Après quelques recherches, « Euréka ! » : dans les notes généalogiques de Tante Renée, je redécouvre que mon arrière-grand-père Léonard Joseph Henkinbrant est né le 13 août 1839 à Béemont. C’est bien enregistré dans notre généalogie sur geneanet (https://gw.geneanet.org/jhenkinbrant_w?lang=fr).

Léonard n’est probablement pas né dans le château, mais plutôt dans la ferme du château, dont ses parents, Jacques Joseph Henkinbrant et Joséphine Warnier, étaient les fermiers.
Léonard est le deuxième d’une fratrie de 12 enfants, 3 garçons et 9 filles.

Avant de s’installer à Béemont, ses parents Jacques et Joséphine ont exploité la ferme du Château des Comtes Van den Steen à Bassine (Maffe).

Par la suite, la famille quittera Béemont, pour prendre en charge la ferme du château de Tinlot, dite « ferme d’Herstal » (143 ha).

Le papa décède en 1873 et, en 1874, la veuve de 69 ans revient à Béemont avec ses enfants et reprend l’exploitation de la ferme du château (121 ha) jusqu’en 1883, année où la ferme a été revendue.

2 ans plus tôt, en 1881, mon arrière-grand-père Léonard, à 42 ans, a épousé Antoinette Abraham, fille du bourgmestre de Seny. Ils se sont installés dans la petite maison/ferme de Seny où est né, l’année suivante, mon grand-père (François) Joseph Henkinbrant (et où il a vécu jusqu’à son décès). Malheureusement, Joseph n’a guère connu sa maman qui est décédée 6 semaines après sa naissance, à 43 ans. Il sera élevé par son père, avec l’aide de sa grand-mère maternelle Catherine Haillot et de son oncle/parrain Joseph Abraham (maître menuisier-charpentier) dont ils partageaient la maison familiale.

Tout ça pour dire que la ferme de Béemont qui est mise en vente, c’est un peu nos racines familiales…

Jacques Henkinbrant

Laisser un commentaire